The blog

Jean François Serval

Je l’ai lu votre livre avec attention comme il le méritait.

C’est bien que des écrivains de talent prenne la peine de rappeler les principes simples et universels contenus dans les écritures.

L’échec des religions a été lié à la recherche de théories complexes que certes leurs promoteurs justifiaient par leurs connaissances. C’est l’histoire de Plautin qui a essayé de moderniser la religion romaine. Dommage qu’il ait échoué mais il a échoué du fait de la complexité . S’il avait réussi,  le Monde eut été différent comme l’on sait de celui de Paul qui a réussi grâce à la simplification (mais a aussi apporté – ses successeurs – les  catastrophes apportées par les dogmes  monothéismes et fait reculer la civilisation.

Mais votre texte montre plus l’aspect moral et général comme les textes asiatiques,  grecs et romains. C’est là où l’on voit la réussite de l’évolution de la religion juive pourtant apparemment défaite.

Les Grecs sont passés par là pour faire évoluer la religion archaïque des indigènes et créer les grands auteurs juifs d’Alexandrie (qui écrivaient en grec), et les romains pour mettre fin aux dérives combattives des sectes. Vous en êtes, je crois un brillant héritier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *