The blog

Volkswagen à l’heure du déluge

L’épisode que connait Volkswagen n’est pas sans rappeler celui qu’a connu Intel en 1994 quand elle avait refusé tout d’abord de reconnaître son erreur concernant  la défectuosité de ses puces Pentium. . On se rappelle de l’épopée qui avait opposé alors  à la toute puissante Intel un professeur solitaire de mathématiques du nom de Thomas Nicely qui avait découvert la faille technique et l’avait rendue publique.

Malgré ce combat apparemment inégal entre le monde des experts et des savants, et celui de la toute puissance Intel, ce refus de reconnaître son erreur coûtera  à Intel près d’un milliard de dollars !

Mais dans ce cas, devenu un cas d’école,  quelque coûteux qu’en ait été le prix, Intel a su remonter  la pente et tirer  les enseignements de cet échec. Comme l’a dit à l’époque Andy Grove, Président d’Intel, “les mauvaises entreprises sont détruites par des crises, les bonnes y survivent et les grandes en sortent encore plus grandes”.

Souhaitons à Volkswagen et à  tout son écosystème de connaître une fin de crise aussi salutaire qu’Intel et de faire la preuve que cet accident de parcours dramatique pourra  pour elle aussi être  l’occasion  de rebondir .

Paul Ohana

d’aprés

Leadership dans la Bible, un guide pratique pour aujourd’hui MA Editions

par Paul Ohana et David Arnow

CH.4. Si tu ne réussis pas du premier coup: Dieu, Noah et le Déluge

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *